Randonnée à la Montagne des Ecuélards depuis Bellevaux et Armènaz (Armène)

Randonnée du samedi 07 juillet 2012
J'avais prévu une sortie, lorsqu’Anne-Sophie, une collègue de travail, me propose une randonnée dans les Bauges. Les Quoi ? Renseignements pris c'est à côté du Lac d'Annecy. Samedi matin, je rejoins Loit au Cern de Genève et nous partons ensemble rejoindre Anne-Sophie. Je découvre Luit, un hollandais, ancien chef de groupe du ski-club du Cern. Comme quoi ma rengaine de "touriste hollandais" peut être mise à mal !
L'idée de la journée est de monter à la Pointe des Arces et en option de filer le long de l'arête exposée à la Pointe des Arlicots. L'option venant que mes deux compères sont en phase de convalescence suite à des soucis de santé pendant l'hiver.
Nous partons depuis le parking de Bellevaux de la Forêt Domaniale de Bellevaux, après le village Ecole (quel nom !). Une route forestière nous amène facilement à la clairière du Pt900 où nous bifurquons à droite pour la Chapelle N.D. de Bellevaux. De là le chemin monte en forêt pour un bon moment. Un peu plus haut nous passons devant les ruines de La Chapelle (c'est une bergerie, contrairement à ce que nous pourrions penser) où un audio guide est à disposition, la classe ! Au virage d'après une jolie fontaine orne le parcours. Nous traversons la clairière de la Grange Ruinée de la Cule puis on s'enfonce dans la forêt. Le problème pour nous fut que la transhumance (changement d'alpage) des vaches avait eu lieu dans la matinée et nous marchions sur leurs traces ou plutôt leurs déjections. En dehors du fait que cela est peu ragoutant et glissant, cela attire un bon nombre de mouches et taons. Bref la montée ne fut pas des plus sympathiques.
Au Pt1348, le chemin bifurque, pour nous devant les restes d'une coulée habituelle, pour filer en zigzag dans les restes de la forêt puis en plein soleil. Ce passage est agréable, la vue s'ouvre, un petit vent nous offre un rafraichissement. Nous arrivons sur le plateau d'Armène où les vaches sont enfin dans les prés. Nous partons pour le Chalet des Gardes où nous marquons une première pause casse-croute, après tout il est déjà 13h.
Peu après nous repartons, dans ces prés bien fleuris, pour la crête. Sur la carte, il y a au Pt1720 (les Ruines d'Armène), un chemin bifurque pour le Passage de l'Armène, mais nous ne l'avons point vu, perdu entre la végétation en fleurs et nos discussions !
Nous arrivons sur la crête confortable au début, un peu aérienne ensuite, remplie de rhododendrons en fleurs. Nous la suivons pour le petit sommet du Pt1841, toujours à travers ces rhododendrons, parfois gênants. Nous montons pour ce sommet du Pt1841, la sente bien marquée se faisant de plus en plus discrète. Puis nous sommes stoppés par des vernes hautes sous ce sommet. Nous basculons dans le versant N et descendons cette pente raide et naviguons à vue dans les trouées des vernes. Vers 1800m, nous arrivons devant un pierrier, occupé par plusieurs marmottes et un chamois. De là, une combe évidente semble mener au sommet. Seul j'aurai pris cette option, mais Loit a préféré rejoindre l'arête N de la Pointe des Arces. Il a fallu se frayer un chemin dans les vernes bien hautes, merci aux vaches pour la traces, pour enfin arriver sur la crête N menant à la Pointe des Arces (Montagne des Ecuélards).
De là, en regardant le reste de la crête, les vernes sont nombreuses et nous décrétâmes un arrêt à notre tentative, la fatigue se faisant sentir dans la troupe des convalescents. Nous nous sommes installés sur cette crête, pour finir notre casse-croute, en faisant honneur au houblon fermenté. Une petite sieste mise à mal par les mouches puis nous repartons en suivant la crête, parfois pentue. Nous rejoignons le sentier, l'unique fontaine du secteur se trouve en contrebas, dans le Ruisseau d'Armène. De là il suffit de descendre le chemin de la montée, la chaleur en plus, mais dont le bénéfice aura été de faire sécher les bouses de vache. Retour au parking après 6h30 (1h10 de pause)
En guise de récompense finale, une baignade dans le Lac d'Annecy, dont la propreté légendaire fut mis à mal. In fine l'objectif en option ne fut pas atteint, mais l'ambiance de la journée a largement compensé cela !
Fiche
  • Difficulté : T3
  • Durée : 05:30:32
  • Pause : 01:09:15
  • Dénivelé : 1543.487 m
  • Distance : 19.759 km
  • Auteur: Daniel
  • Commentaire(s): 0

Carte topographique Française PeakFinder Alps
 GPX
 Google Map