Randonnée aux Aiguilles de Baulmes depuis Les Praz et l'Aiguillon

Randonnée du mercredi 26 octobre 2011
Lors de ma sortie il y a dix jours au Suchet, j'avais une énorme envie de monter aux Aiguilles de Baulmes ou plutôt j'entendais les sirènes et leur chant mélodieux, incitation à venir les rejoindre. Les coquines !
Ainsi j'ai pensé à une visite nocturne, c'est plus discret, non ? C'est ainsi qu'a germé l'idée de venir en fin de journée, sortie d'une journée de travail. Entre la météo, mes disponibilités, le temps passait et rien. Les sirènes s'impatientaient, il ne faudrait pas trop les décevoir. Puis ce mercredi, c'est les conditions nuageuses idéales, sauf qu'il a plu pendant la nuit. Le changement d'horaire est pour la fin de la semaine et la météo sera bouchée. Je tente donc ma chance, j'arrive les sirènes !
Départ depuis Lausanne à 16h et 16h45, j'arrive à la ferme Les Praz, en bas des Aiguilles de Baulmes. 17h, je suis changé, pamponné équipé. Je longe la route du Col de l'Aiguillon avec ses arbres aux couleurs d'automne. Je monte par un chemin, non indiqué (pas de panneau), mais le départ est un escalier en pierres. Je m'attendais à un terrain gras, mais cela passe bien. Le sentier est pentu dans la forêt et permet d'admirer par des petits écarts, des restes de l'armée dans ses belles années du Réduit National.
J'arrive à L'Aiguillon, début du site d'escalade. Il y a une table en bois, comme point de repère. Les possibilités de se perdre sont grandes, comme ce fut le cas lors d'une balade en 2009. Je contourne L'Aiguillon où quatre grimpeurs s'adonnent à la lutte contre la verticalité. Puis j'entame la montée du couloir permettant de rejoindre la crête. Cette montée me faisait le plus soucis à cause de la pluie et donc du terrain gras. Ce fut mieux que prévu, seules les nombreuses racines ressemblaient au savon dans la douche !
J'arrive sur la crête que je suis au plus tôt, jolie arête ... mais trop courte. Je l'avais préférée à la descente, l'impression que le chemin tombe dans le vide y étant pour beaucoup. Je repasse devant la cabane (fermée) puis j'arrive peu après au sommet des Aiguilles de Baulmes (1559m), 45 min après le départ. Enfin je vois les sommets des Alpes (des bernoises au Mont-Blanc) depuis ce sommet, deux ans après ma première visite bouchée. Après une séance photo, je décide que j'ai un peu de temps pour visiter le couloir des grimpeurs (secteur pentu), équipé d'une corde.
Après je reviens au sommet, bénéficiant du coucher de soleil, puis la brume se lève me permettant de voir le spectre de Brocken que je venais de découvrir par la dernière randonnée d'Alain. Quel beau cadeau de la part de mes sirènes ! Si vous allez à ce sommet, n'oubliez pas de les saluer de ma part ! Mais seuls ceux au coeur pur et aux chaussures Vibram auront accès au saint des saints !
Il me restait à suivre le chemin direction Sainte-Croix jusqu'à une cabane (aussi fermée). De là s'ouvre un couloir confortable (déjà emprunté en juillet 2010) et un chemin marqué par des marques oranges. Puis il me suffisait de suivre la pente du pâturage pour rejoindre mon scooter. J'ai profité de la nuit tombante pour quelques photos de nuit puis enfin quitter en paix mes sirènes !
Fiche
  • Difficulté : T3
  • Durée : 01:31:41
  • Pause : 00:59:35
  • Dénivelé : 382.959 m
  • Distance : 3.677 km
  • Auteur: Daniel
  • Commentaire(s): 0

Carte topographique Suisse PeakFinder Alps
 GPX
 Google Map