Randonnée au Mont de Grange depuis Les Poses (Les Fauges), Coicon. Retour par l'Arête de Pertuis, Belair, L'Enquenaz

Randonnée du samedi 20 août 2011
Pointe Percée, Roc d'Enfer ou Mont de Grange ? Telle fut le choix laissé à Evelyne pour ce beau et chaud samedi. Je connaissais la réponse d'avance, mais c'est bien de laisser le choix (un de ses oncles, alpinisme, s'est tué à la Pointe Percée, j'irai seul là !).
Il y a deux mois, j'ai déjà eu l'occasion de monter au Mont de Grange, mais la météo ne m'avait pas permis de voir les sommets environnants, ce qui m'avait fait éviter une arête pour me forcer à revenir. C'est donc l'occasion, mais nous varions le point de départ, cette fois-ci en passant par Abondance plutôt que du côté de Châtel. Départ depuis la route pour Les Fauges, lieu-dit Les Poses. En arrivant, j'ai inversé le sens de la randonnée pour minimiser le soleil dans les yeux et surtout appareil photo. Mais je pense que dans le sens Arête de Pertuis - Mont de Grange - Arête de Coincon est la façon la plus belle, car le Mont-Blanc est en ligne de mire. Vers 14-15h le soleil est du côté de Roc d'Enfer, donc on ne l'a plus en face.
Par un chemin en pente douce, nous arrivons à la Chapelle Saint-Théodule, joli petit bâtiment, mais fermée. Puis la route forestière se fait pentue, heureusement en forêt car la journée est caniculaire. Nous passons plusieurs chalets privés, puis fermes d'alpages et arrivons à la ferme de Lenlevay. Là je profite de la fontaine pour m'asperger, au passage c'est la dernière et rare fontaine sur le trajet que nous verrons.
Sur un topo, j'avais lu qu'il existait un raccourci pour rejoindre l'Arête de Coincon et le chemin est indiqué sur la carte. Nous montons par ce chemin, ou plutôt sur les traces des vaches. Le paysan nous hèle et nous indique la voie normale, mais nous continuons. J'ai eu du mal à trouver le chemin, les vaches creusant leur sillon. J'y étais au GPS, mais le chemin est peu visible ou plutôt on le trouve pour mieux le perdre plus tard. Sinon il est pentu et pas entretenu. Bref ce fut un plaisir que de retrouver l'Arête de Coicon et son chemin officiel, détour que je conseille donc !
La suite se fait sur cette arête, un sentier tout en zigzag pentu, mais confortable et qui offre de plus en plus la vue sur les Alpes. Evelyne a le souffle court et nous adoptons donc notre rythme en conséquence. L'arête se finit pour passer brièvement dans le flanc O puis revenir dans une zone dépressionnaire fort jolie qui nous permet d'arriver au sommet du Mont de Grange (2432m). Une vieille croix, une table panoramique et les installations des secours en montagne complètent le tableau.
Nous profitons de la belle vue, même si des nuages trainent et que l'atmosphère est un peu voilée. Nous profitons d'une plateforme en contrebas pour notre pause, les chocards profitant des thermiques pour virevolter dans les airs. Ce seront les seuls animaux que nous avons vu de la journée.
Après notre longue pause, nous descendons par l'Arête de Pertuis au S du Mont de Grange. Il faut suivre les cairns et les nombreux points rouges. J'avais lu un topo précisant que c'était un sentier difficile et je m'attendais à une certaine "lutte", mais que nenni. Le sentier est pentu, tout en zigzag. La seule difficulté provient du terrain gravilloneux et il faut donc bien regarder où nous posons les chaussures. La personne devant nous a fait une glissade, sans gravité. Il y a quelques pas de I, enfin plusieurs même le long de cette longue crête.
La crête s'adoucit et devient roulante pour passer au Pt2162 et sa croix en bois blanc.. De là le chemin descend dans une zone rocheuse, Les Lanches des Praults où il y a plusieurs passages de I. Puis un passage doux, traversée parmi les aulnes nous permet de rejoindre Belair. Là j'ai fait une erreur (il y a un panneau), en suivant le chemin sur la crête plutôt que le sentier indiqué, pensant que les chemins se rejoignaient plus loin. Cela nous a amené sur le haut de la ligne électrique et perdu dans la forêt attenante. Nous en fumes quittes pour traverser le champ sous la ligne électrique, avec ses herbes hautes. Cela m'a valu un rappel du rhûme des foins, surprenant à cette époque et altitude. Nous retrouvons avec bonheur la sente officielle à Leschaux.
De là nous suivons la route forestière en forêt. Attention à ne pas vous laisser emporter au Pt1499 (panneau dans un virage) où il faut la quitter pour une sente. La personne devant nous n'a pas fait attention et a suivi la route.
De là nous arrivons facilement à L'Enquernaz où une route de 4x4 nous ramène à la route bitumée de Les Fauges. Nous cherchons une fontaine, la soif se fait sentir, mais rien en vue. Par la route nous arrivons rapidement à la voiture laissée aux Poses. Un petit ruisseau nous permet d'étancher un peu notre soif et ce n'est que tardivement sur la route d'Evian que nous trouverons une fontaine.
Fiche
  • Difficulté : --
  • Durée : 06:05:59
  • Pause : 01:00:29
  • Dénivelé : 1332.609 m
  • Distance : 14.014 km
  • Auteur: Daniel
  • Commentaire(s): 0

Carte topographique SuisseCarte topographique Française PeakFinder Alps
 GPX
 Google Map