Randonnée au glacier d'Aletsch depuis Blatten bei Naters, Riederfurka et Bettmerhorm. Retour par Bettmeralp

Randonnée du vendredi 22 avril 2011
Long weekend de Pâques 2011 en vue et pour ce début, je me la joue solo et pars du côté du glacier d'Aletsch. J'avais eu l'occasion d'y aller en septembre 2008, mais c'était une randonnée de secours vue la mauvaise météo. Donc l'envie de revenir était grande, c'est donc l'occasion, même si la vue n'est pas des plus nettes pour cause de chaleur.
Je n'ai pas envie de prendre le scooter et comme j'ai l'AG CFF, le train est vite choisi. Je réserve une voiture Mobility que j'utiliserai le soir. A Brig, le bus m'amène à Blatten (là aussi l'AG CFF), mon but est de rejoindre Eggishorn par la crête.
Blatten, descente au terminus du train (poste et téléphérique), puis départ direction le barrage Stausee-Gibidum. Je pensais pouvoir trouver des fontaines sur mon passage et je ne prends qu'un litre de boisson, mais la réalité fut que les rares fontaines rencontrées n'étaient pas encore alimentées et du coup la soif s'est faite sentier.
A la sortie de Blatten, fort joli passage en forêt, mousse, chemin avec des escaliers en dalles. Sous le barrage (Gibidum), on traverse par un pont la Massa, puis le chemin se fait raide jusqu'au Pt1761. On voit peu le barrage, sinon par des trouées. Puis un joli chemin avec les arolles qui m'amène à Riederfurka. Je profite pour refaire une visite à la Villa Cassel, superbe maison de maître (fermée en cette saison) et le jardin alpin dont seuls les crocus poussent pour l'instant.
Puis j'emprunte le chemin des crêtes, joli, un brin venteux. Au début peu enneigé, puis on trouve la neige. Vue le passage, le chemin est tassé et on avance bien. J'avais prévu mes guêtres et mini crampons 6 pointes, mais ils restèrent au fond du sac. Il y a du monde, mais qui descend, je suis l'un des rares à monter. Pourtant je trouve que c'est dans ce sens que c'est plus joli, car nous avons la vue sur le glacier d'Alestsch en face.
Je rejoins l'arrivée du télécabine de Mossfluo (ou Mossfluh) et poursuis la crête, mais la vie se complique car le sentier n'est que rarement parcouru et donc la neige n'est pas tassée et en plus pourrie. Résultat plus d'une fois les pieds s'enfoncent et parfois jusqu'aux hanches. Il faut faire des efforts pour s'en sortir ! Le chemin monte bien, les passages à travers les blocs de rochers sont esthétiques et le glacier d'Aletsch se découvre toujours plus.
J'arrive à la télécabine de Bettmergrat où plutôt en regardant la carte, je découvre que je ne suis que là, moi qui croyait être tout prêt d'Eggishorn ! 5h que je marche sans interruption et je ressens la fatigue. Donc l'option de rentrer me parait sage. Il est 15h. Je vois au sommet du Bettmergrat une croix et décide de lui rendre visite. Je trouve le chemin, cotation en bleu. Mais quel chemin : des escaliers en bois, des cables et c'est aérien (mais sécurisé). Très esthétique ce chemin, j'ai beaucoup aimé. J'arrive à la croix, incrustée de néons (première fois que je vois cela !), mais ça n'est pas le sommet. Il faut poursuivre sur la crête ou dans le flanc. La neige me gène un peu, mais j'arrive au sommet du Bettmergrat, fatigué, même exténué (je pense que c'est le brassage de la neige).
Je prends les photos et repars presque aussitôt, il est 16h et je ne veux par rater la dernière télécabine. Il est possible de continuer vers Eggishorn par la crête qui se fait plus douce. Voilà encore une idée à me faire revenir, vu que l'objectif du jour n'est pas atteint. En plus la météo est brumeuse !
Je rebrousse chemin et à 16h15, je découvre que le télécabine en contrebas est déjà fermée. Stupéfaction, moi qui croyait que le 16h30 était généralisé ! Oh rage oh désespoir.
16h25, je repasse devant la télécabine et descends par la piste de ski, au moins la neige est tassée. Au matin, j'avais entendu la commerciale des remonte-pentes du Valais disant que la neige étant encore bonne au-dessus de 2000m. Il y a depuis longtemps que je ne crois plus les commerciaux et je confirme que les cailloux sont apparents et la couche de neige fort faible !
Puis je retrouve le chemin d'été pour Bettmersee et ce fut un gros lot de consolation. Un fort joli chemin, très esthétique, des marches en pierres pour faciliter la progression. Et peu avant Bettmersee, un faible ruisseau me permet enfin de recharger ma gourde, ahhhh que ce fut bon. Sinon la première marmotte de l'année, bien maigre. Bettmersee, joli lac puis j'arrive à Bettmeralp que j'ai trouvé peu intéressant et enfin le téléphérique pour Betten (4.60 CHF en demi tarif).
Quel bonheur de voir le paysage défiler si vite et facilement. Jolis pâturages à Betten. Puis un petit train me ramène à Brig où je retrouve la voiture Mobility, mais gardons cette histoire pour le lendemain !
Fiche
  • Difficulté : --
  • Durée : 07:46:15
  • Pause : 00:32:46
  • Dénivelé : 2255.828 m
  • Distance : 23.199 km
  • Auteur: Daniel
  • Commentaire(s): 0

Carte topographique Suisse PeakFinder Alps
 GPX
 Google Map