Randonnée à skis au Mont de l'Arpille depuis Ravoire (Chez les Pillets)

Randonnée du vendredi 31 décembre 2010
Pour ce dernier jour de l'année, nous prévoyons avec Christian et Nouchka une sortie dont le critère fut pas trop loin ni trop sportif. Ne sachant pas quelle seront les conditions de neige, nous embarquons les skis comme les raquettes, Nouchka étant dans tous les cas en raquettes.
C'est donc le Mont de l'Arpille qui est élu, j'en suis fort content car la journée est annoncée belle, avec un stratus à 1000m et un danger d'avalanche à 1 jusqu'à 2200m. J'ai eu l'occasion de faire cette sortie en skis par brouillard cet hiver et cet automne par météo grise. Cela fera donc trois sorties dans l'année pour ce sommet, mais enfin une sortie avec le soleil.
Nous partons depuis le parking d'hiver, Pt1362 de Chez Pillet. La neige est suffisante et donc ce sera une randonnée à skis, la première de la saison, après plusieurs sorties raquettes (les semelles des skis sont refaites et donc j'y prends un grand soin !).
Nous empruntons le chemin d'été qui passe par La Barme, traverse plusieurs fois la route pour arriver au Pt1564. Nous montons en compagnie de plusieurs raquetteurs et en croisant de nombreux qui descendent déjà. Le lieu est fréquenté, surtout par les gens de la région.
Une dernière montée nous permet d'arriver au plateau de l'Arpille où le soleil nous accueille. Le temps de cherche un banc pour la pause casse-croûte, que je revois au loin le bus Saurer. Je fais donc un petit détour pour la photo pour rejoindre le groupe au chalet le plus haut de l'alpage. D'autres randonneurs se sont amusés à faire un joli igloo qui nous servira de table, merci à eux !
Puis, après la pause, avec Christian nous continuons pour le sommet du Mont de l'Arpille, laissons Nouchka et sa chienne redescendre en raquettes, avec les consignes pour le trajet. Pour nous la montée se fait à l'ombre, la trace est belle, mais mes peaux commencent à vieillir (moi aussi d'ailleurs !) et l'accroche est moyenne. Au loin on peut apercevoir les montagnes entourant Les Marecottes et les Dents de Morcles. Le plus beau point de vue pour ce panorama est le sommet du Pt2052 que nous éviterons.
On arrive au sommet du Mont de l'Arpille où se trouve déjà d'autres skieurs. J'entends un accent anglophone et un autre que je prends pour du québécois. Je pose la question à cet homme pour savoir s'il est canadien ... non il est de Martigny ! Bigre, je me trompe à chaque fois, quoique je passe de Toulouse au Quebec !
Puis nous descendons par les paravalanches, il y a encore de la poudreuse, mais le secteur est bien trafolé et les anciennes traces sont parfois gelées. Bref, descente moyenne. Nous repassons par le haut de l'Arpille et nous apprêtons à traverser la forêt clairsemée, lorsque Nouchka nous téléphone : elle s'est perdue. Grâce aux panneaux qu'elle voit, nous arrivons à la localiser grossièrement, elle est descendue trop bas. L'inconvénient c'est elle qui a gardé la clef de la voiture.
Nous finissons notre descente, d'abord par la route pour éviter le chemin de la montée (Pt1564). Au croisement suivant, nous reprenons le chemin de la montée, pas terrible car étroit et en plus nous croisons des skieurs qui montent, mais cela permet de descendre dans la clairière des trois chalets au-dessus de La Barme. Le secteur est transformé en piste vu les fréquents passages. On rejoint la route que nous suivons sur le côté, ski pas terrible, mais nous arrivons au parking avec la surprise d'y retrouver Nouchka qui a pu demander son chemin.
Il reste à rentrer, les yeux pleins de cette belle journée, pour fêter la Saint-Sylvestre, ce qui a eu pour effet de couper les velléités d'une randonnée le 1er janvier !
Fiche
  • Difficulté : --
  • Durée : 02:51:36
  • Pause : 00:43:15
  • Dénivelé : 854.249 m
  • Distance : 8.975 km
  • Auteur: Daniel
  • Commentaire(s): 0

Carte topographique Suisse PeakFinder Alps
 GPX
 Google Map