Randonnée au col de cou, les mines d'or et Le Vanet depuis Barme, via l'Arête de Berroi

Randonnée du samedi 02 octobre 2010
Vendredi j'envisage d'aller aux Dents Blanches (Chablais) à ne pas confondre avec la Dent Blanche. J'y étais allé il y a déjà quelques années, mais c'est de l'époque argentique pas encore scannée.
Je prévois de partir de Barme, passer au col de Cou, descendre sous le col de Bretolet pour rejoindre le chemin montant aux Terres Maudites et Pas de la Latte. Ensuite le col de Bostan pour rejoindre les Dents Blanches (Première Dent, on peut rejoindre la Dent du Signal par une arête en II).
La météo doit s'améliorer en cours de journée et je pars sans me presser. Sur le trajet, je vois le Gramont soupoudré de neige et me dit qu'il va falloir revoir la balade. Les Dents de Morcles, Dent du Midi et Dents Blanches (qui pour l'occasion portent fort bien leur nom !) sont bien enneigées. Je prevois de monter quand même au col de Cou et on verra sur place que faire.
Je me gare à Barme, la route n'est pas très bonne et surtout fraiche en scooter. Je garde donc ma softshell ! Départ en douceur car plutôt plat le long de la route (réservée aux fermes). J'arrive à Latieurne (1558m) et part à droite pour la Croix d'Increne. J'ai pris cet itinéraire car au soleil ... qui est encore timide !
J'arrive au chalet (Le Piolon, vers 1640m, du surnom du propriétaire) et babille avec le propriétaire (Le Piolon si vous suivez bien !) qui est avec son vieux chien de 13 ans. Ensuite je monte en hors piste (il est possible de rejoindre le Sentier Nature), par des pentes qui enfin mettent mes muscles à contributions. Je trouve cet endroit symathique, rejoins le sentier officiel et j'arrive à la Croix d'Incrène. C'est bon, j'ai chaud et peux enlever la softshell ! La vue est belle sur le secteur des Portes du Soleil et les Dents du Midi.
Le sentier continue par une crête (Arête de Berroi) confortable et des plus esthétiques. Des panneaux le long du parcours nous rappelent le passé des contrebandiers, sportifs quand on découvre où ils passaient !
J'arrive à la ferme du Pt1816 (Berroi) et choisis de continuer par l'arête et au Pt1931, je prends l'option du chemin à flanc de coteau pour le Col de Bretolet. C'est plein de myrtilles aux couloirs d'automnes : superbe ! J'avais lu la veille qu'il y a une station de baguage des oiseaux à ce col et je voulais aussi voir la Combe des Colombés où vient mourir le chemin, car il y a une voie en skis pour la Tête de Bossetan. La cotation en ski est au-delà de mon niveau, mais découvrir la voie m'interessait !
J'arrive aux filets, il y a du monde et je m'avance. Un oiseau vient de tomber (il en passe beaucoup à ce col) dans le filet et sors mon appareil, lorsque j'entends une dame suisse allemande me dire : pas de photos des oiseaux dans le filet ! Je suis resté scié ! L'oiseau était superbe, j'ai quand même pris sa libération, mais zut ! Je continue sur le chemin pour aller vers la combe, lorsque un homme, toujours suisse allemand, m'interdit le passage ! C'est donc la journée Röschti-Graben. Je tente un dialogue en vain !
Je pars et je vous fais grâce de mes pensées à ce moment envers les suisses allemands (tu aimeras ton prochain comme toi même ... a attendu le lendemain !) et j'arrive au col de Cou. Côté Suisse, c'est col de Cou (1921m) et Français : col de Coux (1920m). On peut donc en déduire que x=-1m !
Il y a la cabane des anciennes douanes Suisse. Puis je vois un chemin qui monte par une crête vers Le Vanet en passant par les Mines d'Or. Peu d'informations sur le net et j'ai cherché des restes des mines, mais rien. J'arrive au col puis au Vanet (2134m sur la carte Swisstopo, 2136m sur IGN et 2138m sur le panneau in situ !).
En montant j'ai croisé un photographe qui se balade avec 6kg de matériel, bigre ! Au Vanet je marque la pause casse-croute et je profite d'une superbe vue sur les Dents du Midi et les Dents Blanches.
Puis je redescends et fais des détours pour trouver des vestiges des mines, mais en vain ! Je reviens au col de Cou, descend par la route de 4x4 et il y a un qui monte ! Les enfants dedans étaient aux anges (et grassouillets d'ailleurs !). Je les ai croisés trois fois pendant ma descente ! Je repasse par la ferme de Berroi et descends par la route car je peux passer au départ du chemin du Pas de Bide (Luibronne).
Puis je me poursuis sur la route, tranquillement pour retrouver mon scooter. Les couleurs de fin de journée sont superbes !
Dossier sur le col de Cou
Fiche
  • Difficulté : --
  • Durée : 05:00:54
  • Pause : 00:58:40
  • Dénivelé : 1212.883 m
  • Distance : 14.107 km
  • Auteur: Daniel
  • Commentaire(s): 0

Carte topographique SuisseCarte topographique Française PeakFinder Alps
 GPX
 Google Map