Ski de randonnée à Chalet Vieux sous La Palette, par le col du Pillon, lac Retaud, retour par les pistes d'Isenau vers les Diablerets

Randonnée du samedi 28 février 2009
Après les mauvaises conditions de la semaine précédente, où je voulais monter au Vanil Carré, mais arrêté à Gros Liéry (1505m), j'avais décidé de revenir dans ce secteur pour aller à Les Merlas puis La Cuâ. Je prends donc le train depuis Morges, puis à Palézieux le train de la Gruyère qui fait un long arrêt à Bulle. Le train me laisse au bord de La Sarine, le pont étant en réparation, le service de bus n'est pas assuré et il faut donc marcher 30mn pour rejoindre le village de Grandvillard. Au village je passe devant une maison avec dans la cour un beau bus Saurer, je fais donc une halte historique.
Au bas de la route enneigée vers Bonavau, je mets les peaux et je rencontre un groupe de trois skieurs (Olivier, Eric dit Riquet et David) qui partent pour le Vanil Carré. Je me joins à eux et change mon programme. Je vais donc enfin pouvoir monter à ce Vanil Carré !
En cette saison, on part depuis le village sur la route de Bonavau, en emprunte un chemin d'été pour arriver dans la clairière de Chaux. On passe devant une petite chapelle (936m). Ensuite on longe la longue route jusqu'à Gros Pas (1077m), on coupe dans une clairière, puis on retrouve la route pour passer le pont du Pt1187. Par des pentes agréables, nous arrivons à Liéry Odet, 1344m. On monte en direction de Gros Liéry où nos muscles sont mis à contributions. Un replat avant d'attaquer les pentes vers Les Ontanettes où un passage étroit et exposé nous amène dans le vallon des Ontanettes (1676m). Nous remontons ce vallon et bifurquons sur la droite pour les dernières pentes en devers. Nous rejoignons le pied du Vanil Carré et retrouvons le soleil. Nous étions 5 et un seul de nous est monté vers le sommet sans l'atteindre. Il faut gravir des pentes raides et exposées puis une arête effilée.
Pour la descente, nous avions vu en montant, des skieurs descendre dans un couloir sous le Nez de Saint-Jacques. Nous avons emprunté ce couloir puis redescendu par le passage clef. On retrouve le vallon à Plan Rion, où nous remettons les peaux pour passer devant Les Petites Fontaines. Nous descendons ensuite dans la clairière de Les Joux puis arrivons à celle de Pra Fleuri. Nous rejoignons ensuite Gros Pas pour retrouver la route de la montée que nous suivons presque intégralement jusqu'à Grandvillard.
Cette course est décrite sur camptocamp
La journée fut chaude et un arrêt au bistrot vers Bulle, nous a permis d'étancher notre soif, malgré mes 3l de thé !
Fiche
  • Difficulté : --
  • Durée :
  • Pause :
  • Dénivelé :
  • Distance :
  • Auteur: Daniel
  • Commentaire(s): 0