Randonnée à la Dent de Jaman puis aux Rochers de Naye par La Perche puis Sautodoz

Randonnée du samedi 21 juin 2008
C'est le jour de l'été et la journée est annoncée belle, tant de belles raisons d'en profiter. Lucie est en Suisse et Nouchka a pris congé pour cette journée, et nous voilà partis pour la Dent de Jaman. On se gare au grand parking du restaurant du col de Jaman, puis montons derrière pour la directe de la Dent de Jaman. Le chemin passe devant les installations des filets pour baguer les oiseaux en automne. Dans ce secteur c'est un véritable jardin alpin avec ses nombreuses fleurs, quel régal !
Puis le chemin monte rapidement à travers quelques arbres puis sous les paravalanches en pierres. La vue se dégage de plus en plus et nous profitons d'un joli panorama sur Les Verraux et préalpes et de l'autre côté sur le Léman. Un devers et nous voilà au pied de la Dent de Jaman où une montée raide en I nous permet d'arriver sur la plateforme du sommet.
Nous marquons une pause et profitons de la vue magnifique sur le Léman. Les choccards, toujours présents, s'amusent comme des enfants en planant dans le vent. Après cette petite pause, nous repartons et descendons vers la buvette de Jaman qui fait refuge. Le train arrive, mais pour l'instant nous ne faisons que suivre son parcours jusqu'à La Perche. Les parapentistes sont plusieurs à profiter des thermiques, mais pour nous, nous plongeons dans les pierriers de la combe de La Veraye (ruisseau), avec la vue sur le Léman.
Après une bonne marche, nous arrivons à la longue et éprouvante montée de Sautodoz. Ce secteur conserve la neige assez longtemps, ce qui dans l'autre sens permet de descendre en glissade (je le répète, c'est pentu, mais je l'ai déjà fait). Par un chemin tout en zigzags, le long d'un pierrier, nous finissons par arriver en haut où un panneau défraîchi (illisible même) nous prévient du danger et surtout qu'en cas d'accident ce sera notre faute.
Nous passons devant l'abri de Sautodoz puis bifurquons à gauche pour la ligne droite. Il y a bien plus de monde. Aux Rochers de Naye pour découvrir les yourtes, les marmottes dans leur enclos (elles ne sont pas craintives, à force de voir du monde), le caribou utilisé pour le père-noël et le restaurant avec le train. Nous marquons une bonne pause.
Pour le retour, l'utilisation du train s'est imposée, ne serait-ce que cela met un peu de variété et coupe agréablement le parcours. Sinon il est possible de descendre par les Echelles, avec la sous variante de la grotte (je conseille plutôt de la faire dans le sens de la montée) pour rejoindre le col de Bonaudon. Nous quittons donc le train (ils se font vieux, mais cela participe au charme, 9.- CHF la course de 9') pour descendre dans la combe de Jaman en coupant court quelques virages. Ensuite il suffit de suivre la route pour rejoindre le col de Jaman, non sans profiter des nombreuses variétés de fleurs.
Fiche
  • Difficulté : --
  • Durée :
  • Pause :
  • Dénivelé :
  • Distance :
  • Auteur: Daniel
  • Commentaire(s): 0