Randonnée au Wildhorn, depuis les Rousses, combe des Audins et le plateau des Audannes

Randonnée du samedi 26 avril 2008
On m'avait parlé il y a quelques temps du Wildhorn en ski, secteur inconnu pour moi. La randonnée à ski est en S3, donc pas de difficulté en vue et la neige permet de passer sur le glacier duWildhorn sans soucis.
Je prends le premier train depuis Morges (env. 05h30) mais le trajet est long. Je prends une voiture Mobility à Sion et je ne chausse les skis que vers 07h45. Un peu tardif mais je ne peux pas faire mieux. Sur la place de parc plusieurs autres voitures m'indiquent qu'ils y a du monde sur ce parcours.
On part depuis le parking de la station de ski des Rousses, 1763m. On remonte au début le long des pistes pour quitter assez vite par une route transversale en foret et se retrouver dans le bas du vallon des Andins, vers Serin. On sort de la vallée et la vue s'ouvre sur cette jolie combe. Le soleil aidant vers 9h la température monte et je monte avec seulement mon sous vêtement en laine de Merinos jusque sous le sommet. Vers le Pt2047, on descend un peu (au retour il faudra le remonter au mieux), pour longer en devers les pentes des Audins. Cette combe ressemble à un entonnoir, avec de nombreuses coulées le long des parois. Vers 2100m, on revient au centre de la combe et la pente s'accentue, on laisse sur notre droite le chemin d'été trop avalancheux en hiver. Au loin je vois d'autres groupes de skieurs et j'en croise qui descendent déjà (10h). On remonte toute la combe des Audins pour arriver au col sous le Pt2534.
Ensuite on avance dans ce plateau par une série de cuvette, sous Le Sex Rouge puis La Selle. On passe ensuite sous le Mont Pucel, en devers, pour remonter un couloir qui débouche sur le glacier du Wildhorn. Il est 11h30 et la neige est déjà bien transformée dans ce couloir. J'hésite à continuer, je suis en solitaire et il n'y a personne derrière moi ! In fine, je monte et ça passe et j'arrive sur le plateau du glacier duWildhorn . La neige devient une bonne neige de printemps et je remonte ce glacier. Un léger vent sous le sommet m'oblige à m'habiller un peu plus. Au sommet du Wildhorn, une vue imprenable sur les 4000m bernois et valaisans, ainsi que sur les Diablerets. Je rencontre un homme monté depuis le coté bernois et qui corrige ma prononciation anglaise du sommet. Malgré mon horaire tardif, je profite du sommet et de sa vue et je ne descends que vers 13h. On profite de la belle neige de printemps sur le glacier puis je retrouve le couloir en neige de printemps transformée. Je le descends tranquillement et j'arrive dans le plateau des Audannes. En montant j'avais vu quelqu'un descendre le plus à l'E possible en passant sous la Selle. Je prends cette option qui permet de garder de l'altitude. Un peu avant le col, il faut remonter une pente en ciseaux pour se laisser descendre au col vers le Pt2534. Ensuite on se laisse descendre dans la combe des Andins, la neige de printemps est encore agréable.
Au milieu de la combe des Andins, on reste là aussi le plus haut possible sous la falaise S. On passe devant une barre de fer qui monte à la verticale de cette falaise. Cela m'intrigue mais je ne vois pas bien l'utilité : Via Ferrata, conduite d'eau ... ? Le mystère reste entier !
Vers le Pt2047, une courte remontée en ciseaux pour retrouver le bas de la combe et ses pentes douces, on suit donc les traces des autres. La vue est superbe depuis ces endroit. Puis on retrouve le chemin en forêt de la montée et le bas des pistes qui nous permettent de rejoindre le parking. Fin d'une belle journée qui m'a marqué.
Fiche
  • Difficulté : --
  • Durée :
  • Pause :
  • Dénivelé :
  • Distance :
  • Auteur: Daniel
  • Commentaire(s): 0