Ski de randonnée à l'Aiguille de Mex depuis Mex, Les Mayeux et les Planeys

Randonnée du lundi 31 décembre 2007
Pour ce dernier jour de l'année 2007, je vais passer la Saint-Sylvestre à Lyon donc départ matinal pour arriver à l'aurore à Mex. Depuis le bas du village de Mex, j'en profite pour prendre des photos de la Cime de l'Est embrasée par le soleil avec en prime la lune : un vrai régal pour nos pupilles !
L'Aiguille de Mex est une course facile, un repliement lors d'un danger d'avalanche et c'est une course courte. C'est ici que j'avais fait ma première sortie en ski de randonnée dont seule nos mémoires ont gardé une trace. Cela avait été laborieux car habitué aux pistes damées, je ne maitrisais par la descente en neige poudreuse, si on peut encore parler de maitrise !
On monte donc depuis le haut du village, au large parking entre le restaurant L'Armailli et la ferme. On peut partir directement dans le champ ou en empruntant la raide route jusqu'à un chalet où l'on tourne à droite pour Les Mayeux. De là si la neige le permet on peut emprunter le chemin d'été qui part sur la gauche pour Gros Plan dans la forêt ou suivre la route pour Les Planeys.
On passe au hameau des Planeys, tout à l'ombre pour partir sur la gauche dans une clairière qui s'enfonce pour déboucher à Gros Plan. A la sortie de cette forêt, l'instant est toujours unique car on sort au soleil sur la crête. De là par des pentes douces on rejoint le bas de la face O de l'Aiguille de Mex. Par une série de conversions, on monte dans cette pente pour rejoindre l'arête finale qui permet d'arriver à la petite croix en fer.
Profitant de la belle journée et de la vue au loin (on voit le bout du Léman), je peux faire un panorama à 360°, fait rare. On profite de cette belle journée, puis on redescend aux Planeys par la trouée. Depuis ce hameau, on reprend la route, partie peu passionnante du parcours car étroit à certains passage. Dans les clairières, on profite de l'espace pour trouver une neige skiable puis on Les Mayeux avec sa petite descente finale jusqu'au parking.
Christian me dépose à la gare d'Aigle où je prends le train pour Tarare, proche de Lyon, en gardant un souvenir mémorable de cette belle journée et en trouvant remarquable de skier le matin et de fêter le nouvel an en France à 300km.
Fiche
  • Difficulté : --
  • Durée :
  • Pause :
  • Dénivelé :
  • Distance :
  • Auteur: Daniel
  • Commentaire(s): 0