Carte de Swisstopo sur son smartphone (Android, Windows Mobile)

Comment avoir les cartes de Swisstopo sur son smartphone

Les smartphones actuels (iPhone, Android, Windows Mobile, ...) sont maintenant livré avec un capteur GPS. Le (relativement) grand écran et les cartes mémoires additionnelles permettent d'embarquer les cartes de Swisstopo et ainsi de se repérer facilement pendant la course. Ne pas oublier que le point faible de cette solution est la batterie de ces gadgets qui ne dure pas longtemps et qu'ils sont fragiles. J'ai encore le souvenir d'un couple à la cabane des Audannes qui courait après une prise électrique pour recharger leurs deux iPhones ! La carte et l'altimètre (la boussole est moins nécessaire) sont toujours d'actualité !
Swisstopo propose une solution logicielle pour mobiles, mais pour l'iPhone, Windows Mobile, Symbian mais pas Android. Le prix est de 89.- CHF le secteur (avec l'iPhone possibilité d'acheter des cartes à l'unité), il en faut 8 pour couvrir toute la Suisse. Dommage que les possesseurs de la version PC, n'est pas le droit à un rabais, puisqu'ils possèdent déjà les données ! Pour les smartphones Android, J2ME, Windows Mobile, Palm, Blackberry, mais actuellement pas l'iPhone (pour lui voir Multiplans), il existe une solution gratuite. Pour cela il faut installer l'application Open Source Trekbuddy sur le smartphone qui permet d'afficher des cartes avec la position du GPS et sur un desktop (PC, Mac), il faut installer une autre application Mobile Atlas Creator (Mobac) qui permet de récupérer des cartes bitmap (images) depuis le Net.
Cette dernière application va donc downloader les cartes au format bitmap avec leur coordonnées et ensuite cela va créer un répertoire qu'il faut transférer sur le smartphone (via Bluetooth ou USB). Depuis le smartphone, avec Trekbuddy, on charge cette carte et le tour est joué. Je reviens sur Mobile Atlas Creator, il faut préciser quel est le niveau de détail souhaité, i.e. 16=25'000, 15=50'000 (on peut cumuler). Ensuite sur la carte de la Suisse, on choisit un zone (rectangle) et on lance la procédure. Toute la Suisse prend plusieurs heures de download et 4.3 Go rien que pour le niveau 16 (25'000). Ma carte mémoire étant de 4Go, je n'ai pris que quelques portions couvrant Vaud, Valais et Genève.

Attention, Mobile Atlas Creator ne permet plus de récupérer les cartes depuis Mapplus (Swisstopo), voir cette actualité pour l'explication.
Pour le retardataire qui n'ont par pu récupérer les cartes avec Mobac, l'application Locus (Free ou Pro, depuis le Market d'Android) permet d'afficher des cartes, comme TrekBuddy et aussi de les récupérer pour du mode offline (Swisstopo/Mapplus inclus).
D'après cette information, la Confédération a pris l'initiative d'une application cartographie pour le web mobile. A suivre.

Dans la pratique, je suis agréablement surpris par la vitesse à laquelle le smartphone affiche la position. Pour un GPS, style Tomtom, il faut au moins 45 sec pour obtenir sa position. Sur mon GPS Holux (celui avec lequel je loggue mon parcours), je peux rajouter 10 min pour obtenir une position initiale précise. Cet état vient que les satellites envoient des éphémerides (données aidant au calcul de la position du satellite donc in fine la notre avec plusieurs satellites). De mémoire ce cycle prend 12 min 30 sec. Avec le Tomtom, je peux récupérer depuis le Net, ces données (environ 70 ko, donc tout petit) et le transferer sur le Tomtom. Ces éphémérides sont valables une semaine. Une excellente explication du fonctionnement du GPS et le A-GPS se trouve en anglais sur Arstechnica
Les smartphones ont deux avantages, ils ont une connexion au Net (cela permet donc de récupérer les éphémérides) et ils sont aidés au départ par le réseau des cellules GSM (triangulation).

En France

Mobile Atlas Creator ne permet pas pour l'instant de récupérer les cartes de l'IGN via le Geoportail. Depuis un navigateur mobile (et seulement mobile), il est possible d'utiliser une version light du Geoportail à l'adresse suivante : http://geobar.pureftpd.org/. Attention cela transfère des données par le réseau 3G !
Pour l'iPhone, il existe un logiciel nommé Multiplans qui permet d'afficher les cartes de France, Suisse, ... (c'est un peu compliqué quand même !).
Sinon j'ai essayé cette solution expliquée dans un forum et elle fonctionne correctement avec Trekbuddy, par contre il y a des opérations à faire manuellement et je n'arrive à extraire qu'une portion de carte (suffisant pour une balade).

Autre solution pour la France

TwoNav propose pour ses GPS de trekking d'acheter des cartes de plusieurs pays européens par portions (dalles, 0.85 EUR ou 1.20 CHF la dalle).
Pour la France, choisir France Topo Mosaic.
Ces cartes sont au format rtmap qu'il faut convertir pour TrekBuddy, via le logiciel sous Windows, OziMapTrans
OziMapTrans
Extraire le contenu du ZIP Changer la langue, par défaut en allemand, pour ... l'anglais (et non le français n'est pas inclus) :onglet Einstellungen, première liste déroulante.
Ensuite cliquer dans l'onglet CGPS (rmap/rtmap), bouton Open Map. Dans la fenêtre Ouvrir, changer le type de fichier en *.rtmap et cherchez votre fichier issu de TwoNav (reçu via un lien email).
Il faut changer une option par défaut, la taille des tuiles (4096 pixels par défaut, mais mon smartphone n'arrive pas à suivre, OutOfMemoryException). Pour cela cliquez sur l'option Split (sous Tiling), puis cliquez "fix size" et changez le 4096 en 256 Pixel dans les deux options. On peut aussi changer le "Map basename" en quelque chose qui vous parle plus (je conseille d'éviter les accents, espace, apostrophe, vu que ce nom sera utilisé pour un nom de dossier). C'est bon, on peut cliquer sur "Start Conversion...". Une fenêtre "Enregistrer sous" s'ouvre, on peut changer le nom, mais il fout surtout changer le Type pour Trekbuddy Set Files (*.set). La conversion démarre, il suffit d'attendre la fin, cela prend quelques minutes (17 min sur un Pentium 4). Ensuite il reste à créer un répertoire sur le smartphone, dans le sous répertoire "maps" de Trebuddy. Créer un répertoire du nom que vous voulez et ajoutez y dedans les fichiers .map et .set crées sur votre ordinateur ainsi que le répertoire "set". Charger la carte sous Trekbuddy via open Map.
Pour vous faire la main, voici un example (Hohneck, Vosges). Fichier RTMAP (10.9 Mo) et le résultat TrekBuddy zippé (7.7 Mo).
Il existe d'autres solutions que je n'ai pas encore testées

Two Nav pour smartphone

Two Nav a sorti le logiciel pour smartphone (iPhone, Android, Windows Mobile) qui équipe ses propres GPS. Inconvénient le prix (50 CHF) et la taille (20 Mo). Bof !

Geolives pour smartphone

Geolive propose une applications pour smartphone (iPhone, Android, Windows Mobile) qui contre un abonnement de 15 EUR/an permet de télécharger les cartes topographiques de Belgique et France autant que nous voulons. Cette solution me parait la plus économique.
Sinon il existe aussi une possibilité d'achat par dalle pour la Belgique, France, Hollande, Irelande et Suisse.

Solutions online

Il existe des solutions pour afficher des fonds de cartes topographiques, mais qui utilisent un serveur distant donc consomme une partie de votre forfait data (en roaming, vu les prix, j'ai désactivé cette option). De plus en montagne, on ne capte pas toujours le réseau, mais cela peut-être une solution de dépannage.

Swisstopo

Il faut télécharger une application pour votre smartphone (iPhone, Android, Windows Mobile) via l'AppStore ou Market : gps-track.
Il est possible de télécharger sur le smartphone les dalles, pour éviter le transfert, moyennant finance (alors que la version online est gratuite). L'application est réactive et le download aussi.
Autre possibilité, depuis son smartphone ouvrir cette URL avec le GPS en marche : http://map.geo.admin.ch/

IGN

Avec le browser de votre smartphone, entrez http://geobar.pureftpd.org (avec le browser de votre ordinateur de bureau, vous serez redirigé vers Geoportail.fr). L'application est assez réactive, parfois quelques lenteurs.

Détails
Auteur: Daniel Commentaire(s): 1+